En attendant…

Regardez comme ces feuillages fauves, ouverts encore,

Illuminent la campagne de notre petit village.

Regardez cet automne au ciel bleu, froid, lumineux,

Ces couleurs, cet espace, cette vie, ce bonheur ;

Regardez là, tout proche, la plus belle des saisons

Dans son écrin arc en ciel!

Et, si faune et flore doucement s’endorment,

Bêtes et gens, gentiment, prennent leur quartier d’hiver.